Liens d'accessibilité

ATT : "Je suis à Bamako et je ne suis pas prisonnier."


Amadou Toumani Touré (archives)

Amadou Toumani Touré (archives)

Le chef de la junte et la France, ex-puissance coloniale, avaient tenu des propos rassurants sur sa situation, mais sans donner de détails.

Amadou Toumani Touré a affirmé mercredi à l'AFP qu'il était actuellement "à Bamako" et "pas prisonnier", alors qu'un possible compromis est évoqué entre l'Afrique de l'Ouest et la junte sur une transition.

"Je suis bien à Bamako, et Dieu merci ma famille et moi nous nous portons tous bien", a déclaré lors d'une courte conversation téléphonique avec l'AFP l'ex-chef de l'Etat, dont on ignorait le sort depuis le putsch du 22 mars.

Le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, et la France, ex-puissance coloniale, avaient tenu des propos rassurants sur sa situation, mais sans donner de détails.

Soldats maliens devant les locaux de l'ORTM à Bamako (22 mars 2012)

Soldats maliens devant les locaux de l'ORTM à Bamako (22 mars 2012)

Plusieurs milliers de personnes ont marché mercredi à Bamako pour soutenir la junte, qui a annoncé mardi soir avoir adopté une nouvelle Constitution et promis qu'aucun de ses membres ne participerait aux prochaines élections présidentielle et législatives, à une date indéterminée.

Les pro-putschistes portaient pancartes et banderoles sur lesquelles on pouvait lire "A bas ATT", "A bas la France", ou encore "Vive la junte".

L’Organisateur de cette manif, Cheikh Oumar Sissoko, président du Sadi, le parti de la Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’indépendance, a répondu aux questions de la VOA.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG