Liens d'accessibilité

Mali : accord intérimaire sur Kidal à Ouagadougou


Le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, a réuni, lundi, les représentants du gouvernement malien et des groupes armés maliens à Ouagadougou. Les deux parties ont conclu un accord intérimaire sur la tenue des élections à Kidal, le retour de l’administration et la sécurisation de cette ville du grand nord.

Tiébilé Dramé, conseiller spécial du président intérimaire malien, devait repartir à Bamako et pour rendre compte avant de retourner à Ouagadougou pour une cérémonie de signature prévue mardi.


Le professeur Amadou Garicko de Gao se félicite du pré-accord et des efforts du président Compaoré. « On avait des réticences par rapport à sa position, mais tout laisse croire qu’il est en train d’agir en homme responsable, en chef d’Etat », a-t-il déclaré.

Moussa Ag Assarid, porte-parole du MNLA à Ouagadougou, a fait état d’une « volonté manifeste de toutes les parties d’observer un cessez-le-feu, de permettre le déploiement des forces des Nations Unies sur l’ensemble du territoire de l’Azawad, d’observer les mesures de confiance, de constituer éventuellement des endroits de démobilisation ou de cantonnement des différentes forces combattantes. » Selon Moussa Ag Assarid, il y a aussi une volonté d’abord la question du « statut juridique du territoire qui fait l’objet de ce conflit. »

XS
SM
MD
LG