Liens d'accessibilité

Malaysia Airlines: d’autres disparitions étranges


Le vol MH370 de la compagnie Malaysia Airlines effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin et transportant un total de 239 personnes dont 227 passagers de 14 nationalités

Le vol MH370 de la compagnie Malaysia Airlines effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin et transportant un total de 239 personnes dont 227 passagers de 14 nationalités

Plusieurs catastrophes aériennes se sont produites dans des circonstances mystérieuses.

Où est donc passé le Boeing 777 de Malaysia Airlines ? Pour l’heure, le mystère reste entier. L’appareil s'est volatilisé depuis le samedi 8 mars dernier avec 239 personnes à son bord. Mais il ne s’agit pas de la première disparition d’avion. Jacques Aristide revient sur certains autres incidents qui laissent les enquêteurs encore perplexes à ce jour :


Ce n’était pas un avion mais la première disparition aérienne connue remonte à 1856 à Cuba. Une montgolfière dirigée par Matias Perez décolle de La Havane pour ne jamais réapparaître.

Mais le cas peut-être le plus raconté jusqu’aujourd’hui : la disparition d'Amelia Earhart, la première femme à avoir volé en solitaire au-dessus de l'Atlantique pour ensuite disparaître dans le Pacifique en 1937.

Autre date, autre mystère : le 5 décembre 1945, cinq appareils militaires décollent de la Floride. Plus tard, les pilotes ne trouvent pas où atterrir et sont contraints d'amerrir. L'un des avions partis à leur recherche disparaît également. Des incidents qui sont à l’origine de la légende du Triangle des Bermudes.

Et maintenant un numéro de vol dit « maudit » - le numéro 191. Exemples : l'avion expérimental X-15, vol 191, s’écrase en 1967. Idem pour l’American Airlines 191 en 1979.

Un crash et du cannibalisme : cela se produit en 1972. Un appareil uruguayen s’écrase dans les Andes. 29 morts, 16 survivants, qui se nourrissent des cadavres des autres passagers.

Polémiques et interrogations : c’est ce qui a suivi la catastrophe du vol TWA 800, tombé dans l’Atlantique après son décollage de New York en 1996. Explosion en raison d’un court-circuit ou tir de missile accidentel : les questions demeurent.

Dans l'Atlantique encore, un avion d’EgyptAir faisant le trajet New-York – Le Caire s'écrase en 1999. Tous les 217 passagers et membres d'équipage périssent. L’enquête américaine blâme le copilote, présumé suicidaire, en évoquant son ultime vol. Mais les Egyptiens, eux, parlent plutôt d'une défaillance mécanique.

Et pour clore cette liste non-exhaustive, la disparition de l'Airbus A330 en 2009 dans l'Atlantique. A son bord 288 passagers et membres d'équipage. Le rapport final indique la confusion totale dans le cockpit après la déconnexion du pilote automatique. La cause : des cristaux de glace ayant affecté les capteurs de l'avion.

L’avion de Malaysia Airlines rejoint donc ces disparitions les plus étranges. Des énigmes qui restent à percer !
XS
SM
MD
LG