Liens d'accessibilité

Un ex-directeur au budget arrêté pour détournements au Malawi


Un tribunal au Malawi

Un tribunal au Malawi

L’ancien haut fonctionnaire et seize autres hauts responsables sont inculpés dans le cadre du d’un scandale de détournement des fonds publics de près de 30 millions de dollars en 2013.

Paul Mphwiyo, qui a occupé le poste influent de directeur du Budget au ministère des Finances et était chargé à ce titre de la lutte anti-corruption, a été arrêté samedi.

Avec 16 autres personnes, l’ancien directeur au budget est poursuivi pour versement de pots-de vin et détournement de 4 millions de dollars dans cette affaire baptisée "Cashgate".

Au moins quatre personnes ont été condamnées à des peines de prison.

"Mphwiyo et ses co-accusés doivent encore plaider coupable ou non coupable. Il reste en garde à vue", a déclaré à l'AFP un responsable de la Haute Cour, qui a requis l'anonymat.

On lui attribue la restructuration du système public des finances, dont les multiples failles avaient facilité les détournements. Il est aussi connu pour avoir annulé plusieurs contrats de l'Etat jugés douteux.

Il avait été grièvement blessé par balle en 2013 alors qu'il s'apprêtait, selon plusieurs sources, à révéler le nom de fonctionnaires corrompus.

Il avait été arrêté une première fois en 2014 pour détournement de fonds et blanchiment d'argent. Mais il avait été libéré sous caution et jamais inculpé.

L'affaire "Cashgate" a eu un impact désastreux sur le Malawi, petit pays pauvre d'Afrique australe. Elle a entraîné le retrait de l'aide au Malawi de nombreux pays étrangers, pour un montant de l'ordre de 150 millions de dollars, alors que le budget du pays dépend à 40% de l'aide étrangère.

L'affaire a contribué à la défaite de la présidente Joyce Banda lors des élections en 2014, au profit de son adversaire Peter Mutharika qui s'est engagé à lutter contre la corruption.

En septembre, le principal suspect dans ce scandale, Oswald Lutepo, a été condamné à 11 ans de prison.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG