Liens d'accessibilité

Malawi : 63 fonctionnaires soupçonnés de détourner l’aide contre le sida, suspendus


Le president du Malawi Peter wa Mutharika

Le president du Malawi Peter wa Mutharika

Les 63 fonctionnaires malawites sont soupçonnés d'avoir détourné des fonds de l'aide humanitaire américaine destinés à la lutte contre le sida, selon le ministre de la Santé qui a annoncé leur suspension.

Parmi les 63 fonctionnaires figurent des cadres du ministère des Finances "ont été suspendus pour que les contrôleurs de gestion puissent enquêter et vérifier leurs comptes", a indiqué le ministre de la Santé, Peter Kumpalume auprès du quotidien Daily Times

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui représente l'aide médicale américaine au Malawi avait écrit au ministre de la Santé pour se plaindre de fraudes commises par des fonctionnaires avec l'argent destiné à la lutte contre le sida.

L'ambassadrice américaine au Malawi Virginia Palmer s'est réjouie dans un message posté sur Facebook de la suspension de ces fonctionnaires, espérant que l'audit permettra "d'identifier les responsables de la mauvaise utilisation des fonds destinés à améliorer la santé des citoyens malawites".

Le Malawi se remet difficilement d'un retentissant scandale de corruption qui a secoué le pays en 2013.

Quelque 30 millions de dollars ont été détournés des fonds publics et des dizaines de fonctionnaires, hommes d'affaires et hommes politiques ont été impliqués dans ce scandale, baptisé "Cashgate". Au moins quatre personnes ont été condamnées à des peines de prison.

L'affaire "Cashgate" a eu un impact désastreux sur le Malawi, petit pays pauvre d'Afrique australe. Elle a entraîné le retrait de l'aide au Malawi de nombreux pays étrangers, pour un montant de l'ordre de 150 millions de dollars, alors que le budget du pays dépend à 40% de l'aide étrangère.

L'affaire a contribué à la défaite de la présidente Joyce Banda lors des élections en 2014, au profit de son adversaire Peter Mutharika qui s'est engagé à lutter contre la corruption.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG