Liens d'accessibilité

Malawi: la présidente annule les élections


Joyce Banda a évoqué de « graves irrégularités », mais des responsables électoraux ont immédiatement contesté sa décision

Joyce Banda a évoqué de « graves irrégularités », mais des responsables électoraux ont immédiatement contesté sa décision

La présidente Joyce Banda du Malawi a annoncé l’annulation des élections générales de cette semaine en raison de « graves irrégularités », mais des responsables électoraux ont immédiatement contesté sa décision.

La présidente Banda a déclaré avoir usé des pouvoirs que lui confère la Constitution pour déclarer les élections nulles et non avenues. Notamment, des électeurs ont voté plusieurs fois, des urnes avaient été bourrées et le système informatique de dépouillement du scrutin a mal fonctionné.

Mme Banda a annoncé sa décision après que la Commission électorale eut annoncé qu’elle était sérieusement distancée, selon des résultats partiels portant sur plus de 30% des suffrages. La présidente sortante n’aurait remporté que 23% des suffrages contre 42% à M. Mutharika, frère du président Bingu wa Mutharika au pouvoir de 2004 jusqu’à sa mort en 2012.

Mme Banda a dit qu’un nouveau scrutin devrait se tenir dans les 90 jours mais qu’elle ne serait pas candidate, afin d’offrir aux Malawites l’option d’un scrutin libre et juste.

Mais le chef de la commission électorale du pays, Maxon Mbendera, a dit que le dépouillement du scrutin continuera, parce que la présidente a, selon lui, outrepassé ses pouvoirs. Ce que certains experts juridiques du Malawi ont confirmé lors d’entretiens avec des journalistes.

Les électeurs du Malawi étaient appelés à choisir un président, à renouveler le parlement et les conseils locaux.
XS
SM
MD
LG