Liens d'accessibilité

Malawi: 11 ans de prison pour le principal suspect dans un vaste scandale de corruption


Des avocats maliwites à la Cour suprême à Blantyre

Des avocats maliwites à la Cour suprême à Blantyre

Le verdict que la Haute Cour du Malawi a prononcé vendredi concerne le détournement de quelque 30 millions de dollars des publics en 2013.

Le principal suspect dans ce scandale, Oswald Lutepo, écope de 11 ans de prison au total, 8 ans pour blanchiment d'argent et trois ans pour conspiration en vue d'escroquer l'État.

Homme d’affaires agé de 37 ans, M. Lupeto, est un ancien haut responsable du parti de l'ex-présidente Joyce Banda. Il est, selon le juge Redson Kapindu, condamné en raison "de la gravité exceptionnelle des délits et des sommes gigantesques" détournées.

"Je n'ai pas trouvé un seul cas similaire au Malawi", a ajouté le juge. Selon lui, il s’agit de "crime commis contre le peuple". Le scandale a eu "des répercussions sur la société du Malawi et les responsables devaient rendre des comptes", a-t-il encore dit.

L’homme d'affaires avait plaidé coupable d'escroquerie, à hauteur de 9,3 millions de dollars, via des sociétés fantômes. Il est resté impassible à l'annonce du verdict et annoncé son intention de faire appel. "Le juge a manqué d'égards envers ma personne dans la mesure où je plaidais coupable", a-t-il déclaré à l'AFP dans le tribunal sous haute surveillance. "Il aurait du prendre cet élément en considération", a ajouté le condamné, qui s'est présenté en chaise roulante, affirmant être trop faible pour se déplacer.

"Je suis satisfait du verdict", a pour sa part déclaré Reneck Matemba, numéro 2 du Bureau anti-corruption qui poursuivait Oswald Lutepo.

Des dizaines de fonctionnaires, hommes d'affaires et hommes politiques ont été impliqués dans le scandale. A ce jour, un total de quatre personnes ont été condamnées à de la prison.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG