Liens d'accessibilité

La Malaisie renonce à organiser le Congrès de la Fifa


Logo de la FIFA

Logo de la FIFA

La Malaisie a renoncé à l'organisation du Congrès de la Fifa de mai 2017, a annoncé sa fédération de football alors que le pays, à majorité musulmane, refuse d'accorder des visas aux représentants d'Israël.

"Le gouvernement nous a conseillé de nous retirer de l'organisation du Congrès pour des raisons de sécurité", a expliqué Affandi Hamzah, le vice-président de la Fédération malaisienne de football (FAM).

Il n'a pas précisé quels étaient les problèmes de sécurité, mais a indiqué que le retrait était lié aux déclarations du vice-premier ministre Zahid Hamidi, ce week-end dans la presse.

Zahid Hamidi avait indiqué que la Malaisie n'avait pas délivré de visas aux représentants israéliens car les deux pays ne partageaient pas de relations diplomatiques et que cela pourrait créer des tensions.

"Accueillir l'évènement implique certaines conditions, comme placer le drapeau (d'Israël) sur une table durant le Congrès", avait-il déclaré, cité par le New Straits Times.

"Après avoir pesé le pour et le contre, il apparaît meilleur pour la Malaisie de ne pas organiser (le Congrès)", avait-il conclu.

Affandi Hamzah a assuré que la FAM avait informé la Fifa par courrier en juillet de sa décision de se retirer de l'organisation du Congrès, sur "conseil du gouvernement", et que la Fifa avait accepté la décision.

"Nous pouvons confirmer que le 67e Congrès de la Fifa n'aura pas lieu à Kuala Lumpur, la Fédération malaisienne de football n'ayant pas pu remplir toutes les conditions nécessaires à l'organisation de l'évènement", a confirmé à l'AFP un porte-parole de la Fifa.

L'instance, qui n'a pas souhaité commenter les motivations de la Malaisie, a ajouté qu'elle annoncerait "une nouvelle ville-hôte en temps voulu, en concertation avec l'AFC", la Confédération asiatique de football. "Le Congrès se déroulera donc bien en Asie", a précisé le porte-parole de la Fifa.

La Malaisie n'entretient pas de relations diplomatiques avec Israël et le pays, à majorité musulmane, s'est fortement positionné en faveur des droits de la Palestine.

Israël n'avait pas participé aux Championnats du monde junior de voile disputés en Malaisie en 2015, suite à un imbroglio semblable autour des visas et des drapeaux.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG