Liens d'accessibilité

Issoufou demande à Merkel "un soutien plus massif" à la lutte contre l'immigration clandestine


Le président du Niger Mahamadou Issoufou, à droite, discute avec la chancelière allemande Angella Merkel, à gauche, lors de la visite de celle-ci à Niamey, Niger, 10 octobre 2016. VOA/. Abdoul-Razak Idrissa

Le président du Niger Mahamadou Issoufou, à droite, discute avec la chancelière allemande Angella Merkel, à gauche, lors de la visite de celle-ci à Niamey, Niger, 10 octobre 2016. VOA/. Abdoul-Razak Idrissa

Le président nigérien a, lors de la visite de la chancelière allemande au Niger, plaidé pour plus de moyens pour les pays du Sahel

"Vous voyez bien que 1,8 milliards d’Euros (NDLR, montant arrêté par l’Union européenne par le Fonds fiduciaire), c’est loin d’être suffisants. Il faut donc un soutien plus massif à nos pays", a déclaré M. Issoufou.

"Les besoins des pays d’origine des migrants et des pays de transit comme le Niger sont sans commune mesure avec ce montant arrêté par l’Union européenne par le Fonds fiduciaire", a-t-il indiqué.

Selon lui, les besoins du Niger, à lui seul, dans la lutte contre la migration, s’élèvent à un milliard d’euros.

M. Issoufou a, par ailleurs, démenti que l’Allemagne avait construit une base militaire à Niamey comme l’a laissé entendre la presse.

"Ce n’est pas exact. L’Allemagne a décidé d’envoyer 650 hommes en appui à la Minusma. Pour la logistique, l’Allemagne a besoin du Niger pour approvisionner ces 650 hommes qui sont au Mali. Les Allemands sont donc présents au Mali et non pas au Niger parce les gens amplifient parfois : oui, y a nouvelle base, après la base américaine, après la base française, il y a une nouvelle base allemande à Miamey. Il y a un centre logistique à Niamey pour soutenir les 650 militaires allemands qui sont présents dans la Minusma au Mali ", a précisé M. Mahamdou.

Angela Merkel s’est envolée pour l’’Ethiopie après le Niger. Mais elle est passée par le Mali avant l’étape nigérienne.

Son voyage au sahel s’est placé dans le cadre de sécurité et de lutte contre la migration clandestine.

Reportage de Abdoul-Razak Idrissa à Niamey

XS
SM
MD
LG