Liens d'accessibilité

Lutte antiterroriste et Syrie au menu d'une rencontre Obama-Hollande jeudi à Washington


Francois Hollande et Barack Obama à la COP21 au Bourget, en France, le 30 novembre 2015.

Francois Hollande et Barack Obama à la COP21 au Bourget, en France, le 30 novembre 2015.

Les présidents français et américain François Hollande et Barack Obama se retrouveront jeudi à Washington pour évoquer la lutte contre le terrorisme et le dossier syrien, en marge d'un sommet sur la sûreté nucléaire organisé par l'administration américaine, a-t-on appris mercredi auprès de la présidence française.

Leur dernière rencontre bilatérale remonte au 24 novembre, lorsqu'ils s'étaient entretenus à la Maison Blanche de l'intensification de la lutte contre Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique), dix jours après les attentats de Paris.

A cette rencontre bilatérale prévue à 16H15 locales (20H15 GMT) s'ajoutera une réunion au format E3+3 (France, Allemagne, Royaume-Uni, Chine, Russie, Etats-Unis) "pour évaluer la mise en oeuvre de l'accord avec l'Iran" sur le contrôle de son programme nucléaire, ainsi qu'une réunion sur la lutte contre Daech, qui se tiendra vendredi à l'issue du sommet et sera ouverte à l'ensemble de ses participants, a-t-on précisé de même source.

Initiative américaine, cette réunion sur Daech devrait passer en revue des questions comme la menace terroriste globale, les combattants étrangers de l'EI, la lutte contre le financement de l'organisation et contre sa communication.

La rencontre Obama-Hollande sera l'occasion de faire "de vive voix une évaluation commune sur ce qu'il convient de faire" à l'égard de la Syrie, mais aussi de "discuter des autres aspects de la lutte contre le terrorisme", toujours selon Paris.

"Ils se rencontrent chaque fois qu'il le faut, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont d'accord sur tout mais qu'il y a une relation suffisamment forte pour qu'on puisse se parler à tout moment quand un sujet l'exige", observe-t-on encore de même source.

En marge du sommet, François Hollande pourrait également rencontrer d'autres dirigeants parmi lesquels son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal.

Le sommet, qui réunira une cinquantaine de pays dans la capitale fédérale américaine, sera le quatrième et dernier du genre, refermant un cycle lancé en avril 2010 par Barack Obama.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG