Liens d'accessibilité

L’univers, mesuré de la façon la plus précise à ce jour


Des astronomes du Sloan Digital Sky Survey (SDSS) ont réalisé la mesure la plus précise à ce jour du taux d'expansion de l'univers. Ce programme est le pionnier de nouvelles méthodes de mesure précise de l’histoire cosmique de l’univers.

Des chercheurs de l'institut de recherche sur les lois fondamentale de l'Univers (CEA), du
laboratoire Astroparticule et Cosmologie (CNRS/CEA/Université Paris Diderot/Observatoire de Paris/CNES) et de l’Institut d’Astrophysique de Paris (CNRS/Université Pierre et Marie Curie), ont joué un rôle majeur dans cette découverte.


L’équipe internationale a utilisé 140.000 quasars lointains pour mesurer le taux d'expansion de l'univers quand il était âgé seulement d'un quart de son âge actuel. C'est à ce jour la meilleure mesure du taux d'expansion à quelque époque que ce soit au cours des 13,8 milliards d'années depuis le Big Bang, l’explosion colossale qui a vu la création de notre univers.

Parmi ces chercheurs : Timothée Delubac du projet BOSS (Baryon Oscillation Spectroscopic Survey), qui fait partie du programme SDSS. Il explique que les analyses de BOSS ont établi qu’il y a 10,8 milliards d'années, l'univers était en expansion avec un taux équivalent à celui que l’on mesure actuellement. Ensuite il a connu une décélération de son expansion, suivie d’une accélération récente.

Les chercheurs pensent que ces multiples mesures permettront de déterminer, à terme, la nature de l'énergie sombre, responsable de l'augmentation de ce taux d'expansion au cours des six derniers milliards d'années, ajoute M. Delubac.

Les chercheurs ont publié les résultats de leurs travaux sur le site du Journal of Cosmology and Astroparticle Physics, et sur le site du CNRS en France (http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3505.htm).
XS
SM
MD
LG