Liens d'accessibilité

Convention nationale du parti démocrate

  • Nicolas Pinault

Charlotte, en Caroline du Nord, accueille la Convention nationale du parti démocrate (N.Pinault/VOA)

Charlotte, en Caroline du Nord, accueille la Convention nationale du parti démocrate (N.Pinault/VOA)

La convention nationale du parti démocrate américain commence officiellement mardi au Time Warner Cable Arena de Charlotte, en Caroline du Nord. Néanmoins, les délégués étaient déjà sur place pour célébrer le Labor Day, puisque ce lundi c'était la fête du travail ici aux États-Unis.

Toute la journée, il y a eu des concerts et un festival dans le centre-ville ; c'était en quelque sorte le début non-officiel de la convention, l'occasion pour le candidat Obama de se faire entendre.

Les démocrates comptent bien saisir cette chance, comme l'expliquait lundi matin le maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa, qui va diriger la convention toute la semaine.

Le choix de Charlotte pour cette convention n'est pas dû au hasard. Ici on est déjà dans le sud des États-Unis et la Caroline du Nord risque d'avoir une importance capitale lors de l'élection de novembre. Symboliquement c'est aussi un Etat favorable aux syndicats et on sait qu'ils ont été remis en question par les républicains.

Enfin, Obama doit venir rassurer l'électorat africain-américain que quatre ans de crise
économique n'ont pas épargné, comme l’a souligné Anthony Foxx, le maire de Charlotte.

La première journée de la convention sera marquée, notamment, par le discours de Michèle Obama, la première dame des États-Unis, qui reste très populaire dans le pays. Mercredi, ce sera au tour de l'ancien président Bill Clinton. Et puis jeudi soir, Barack Obama acceptera officiellement la nomination.
XS
SM
MD
LG