Liens d'accessibilité

L’OTAN se dote d’une force d’intervention rapide


Au sommet de l'OTAN, Barack Obama a estimé que la création d'une force d'intervention rapide est « un signal » à la Russie (Reuters)

Au sommet de l'OTAN, Barack Obama a estimé que la création d'une force d'intervention rapide est « un signal » à la Russie (Reuters)

Les dirigeants de l'OTAN ont approuvé l'envoi de matériel militaire en Europe de l'Est comme moyen de dissuasion vis-à-vis de la Russie. Ils ont également convenu d'établir une force de réaction rapide des troupes de l'alliance pour répondre aux crises.

Pour le président Barack Obama, la création d'une telle force est « un signal » à la Russie d’éviter toute future agression potentielle similaire à ses agissements en Ukraine.

Le Secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé l'opération « fer de lance » ce vendredi, à l’issue du sommet de 2 jours à Newport en Pays de Galles, au Royaume-Uni. Il a dit que la force sera composée de plusieurs milliers de troupes au sol, avec le soutien de la marine, de l'air et d’unités des forces spéciales. Pour ce faire, chaque pays membre devra fournir - sur une base rotative - des troupes aptes au déploiement sur un préavis de quelques jours.

La force disposera de bases dans plusieurs pays de l'OTAN en Europe de l'Est. M. Rasmussen a précisé que la Pologne, la Roumanie et les pays baltes ont proposé de servir de bases de stockage d’équipement et de fournitures, et également de postes de commandement annexe, et de centres de planification et de communication.

Le chef de l'OTAN a déclaré que la décision était en réponse aux « actions militaires illégales en Ukraine » de la Russie, ainsi qu’aux déclarations de Moscou qui estime avoir le droit d'intervenir dans d'autres pays.

XS
SM
MD
LG