Liens d'accessibilité

L'Otan rejette l'appel de Kadhafi à un cessez-le-feu


Le colonel Kadhafi

Le colonel Kadhafi

L'organisation souligne que les forces pro-Kadhafi doivent avant tout cesser leurs attaques contre les civils

L'Otan a rejeté l'appel lancé samedi par le colonel Mouammar Kadhafi à un cessez-le-feu et des négociations pour sortir de la crise en Libye. « Nous avons besoin de voir des actions, et non de paroles », a déclaré un responsable de l'Alliance atlantique.

« L'Otan poursuivra ses opérations jusqu'à ce que toutes les attaques et les menaces contre les civils aient cessé, jusqu'à ce que toutes les forces pro-Kadhafi, y compris les tireurs embusqués, mercenaires et forces paramilitaires, soient rentrées dans leurs bases, et jusqu'il n'y ait plus aucun obstacle à l'accès à l'aide humanitaire pour toutes les personnes nécessitant une assistance », a-t-il détaillé.

Dans une allocution télévisée, le dirigeant libyen a répété qu'il ne renoncerait pas au pouvoir et appelé la France et les Etats-Unis à négocier avec lui une sortie de la crise en Libye.

« Nous pouvons résoudre nos problèmes entre Libyens sans nous battre, retirez vos flottes et vos avions », a lancé le leader libyen à l'adresse de l'Otan.

L'appel à la trêve et aux négociations du colonel Kadhafi est intervenu alors que Tripoli a menacé d'attaquer tout navire entrant dans le port de Misrata assiégé depuis deux mois et invité les rebelles à se rendre.

Le Conseil national de transition, organe politique des rebelles libyens, a de son côté également rejeté samedi l'appel du colonel Kadhafi à des négociations pour sortir de la crise, affirmant qu'il n'avait aucun rôle à jouer dans l'avenir de la Libye.

XS
SM
MD
LG