Liens d'accessibilité

Nigéria: l'opposition calme le jeu après le report de la présidentielle


Janar Muhammadu Buhari a appelé au calme (Reuters)

Janar Muhammadu Buhari a appelé au calme (Reuters)

"Tout acte de violence peut compliquer les défis sécuritaires dans le pays et fournir un nouveau prétexte à ceux qui voudraient profiter de la situation ", a dit Janar Muhammadu Buhari.

ABUJA (Reuters) - Le candidat de l'opposition à l'élection présidentielle au Nigeria a appelé dimanche ses partisans au calme après le report de six semaines de la date du scrutin qui devait avoir lieu samedi prochain.

Muhammadu Buhari, candidat Congrès du progrès et ancien chef de la junte militaire, sera opposé le 28 mars au président sortant Goodluck Jonathan soutenu par le Parti démocratique du peuple (PDP) dans une élection qui s'annonce comme la plus serrée depuis la fin du régime militaire en 1999.

"Tout acte de violence peut compliquer les défis sécuritaires dans le pays et fournir un nouveau prétexte à ceux qui voudraient profiter de la situation pour confisquer le processus démocratique", a dit Buhari.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) avait annoncé samedi soir que le scrutin prévu le 14 février était reprogrammé le 28 mars pour des questions de sécurité. "Il est important de noter que si la Ceni a agi dans le cadre de ses compétences constitutionnelles elle s'est fait enfermer dans une situation où elle n'avait pas d'autre choix que de se soumettre à la pression", a poursuivi Buhari.

"Ce que les forces de sécurité n'ont pas réussi à faire en six ans, elles ne vont pas le faire en six semaines", a-t-il noté.

XS
SM
MD
LG