Liens d'accessibilité

L'ONUSIDA, optimiste à l'approche de la conférence de Melbourne


L'ONUSIDA compte apporter un message d'espoir à la conférence sur le VIH/sida de Melbourne en Australie (Photo AP)

L'ONUSIDA compte apporter un message d'espoir à la conférence sur le VIH/sida de Melbourne en Australie (Photo AP)

Melbourne, en Australie, accueille du 20 au 25 juillet 2014 la 20ème Conférence Internationale sur le Sida. Elle rassemblera tous les acteurs de la lutte contre le VIH et les pathologies qui y sont associées et permettra de faire un état des lieux des derniers progrès, et des défis restant.

Cette semaine, l’ONUSIDA a publié un rapport montrant que 19 millions de personnes sur les 35 millions qui vivent avec le VIH dans le monde ne connaissent pas leur séropositivité au VIH.

Le document de l’ONUSIDA intitulé « Gap report » [rapport sur les écarts] montre que lorsque les gens découvrent leur séropositivité au VIH, ils cherchent à obtenir un traitement. Même en Afrique subsaharienne, où l’accès aux soins de santé peut être difficile, près de 90% des personnes dont le test VIH s’est révélé positif ont ensuite accédé à la thérapie antirétrovirale (TAR), affirme l’ONUSIDA dans un communiqué.

Il faut donc redoubler d'efforts pour aider les gens à se faire dépister, a noté le Dr Roger Salla N'Tounga, du bureau exécutif d’ONUSIDA, dans une interview avec la Voix de l'Amérique.

Toujours selon l'ONUSIDA, « les recherches montrent également qu’en Afrique subsaharienne 76% des personnes sous TAR ont atteint une suppression virale – ce qui signifie qu’elles ne sont pas susceptibles de transmettre le virus à leurs partenaires sexuel(le)s. Une nouvelle analyse des données démontre que pour chaque augmentation de 10% de la couverture du traitement il y a une diminution de 1% du pourcentage des nouvelles infections parmi les personnes vivant avec le VIH ».

Ces chiffres signifient, souligne le rapport d'ONUSIDA, « que les efforts pour améliorer l’accès à la thérapie antirétrovirale sont couronnés de succès. En 2013, 2,3 millions de personnes supplémentaires ont pu avoir accès aux médicaments qui sauvent des vies. Cela porte le total mondial des personnes accédant au traitement antirétroviral à près de 13 millions à la fin de 2013 ».

XS
SM
MD
LG