Liens d'accessibilité

L’ONU va adopter un plan d'action pour renforcer les droits des personnes handicapées


Navi Pillay se réjouit du projet de l'ONU de renforcer les droits des handicapés

Navi Pillay se réjouit du projet de l'ONU de renforcer les droits des handicapés

A l’occasion de l’assemblée annuelle des Nations Unies (ONU) à New York, fin septembre, les chefs d'États et de gouvernements devraient adopter un plan d'action destiné à renforcer les droits des personnes handicapées. Ce dont se félicite la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay.


Une personne sur sept au monde souffre d'un handicap et bien que la majorité des personnes handicapées vivent dans des pays en développement, les changements démographiques entraînent également une hausse significative de leur nombre dans les pays développés, rappelle l’ONU.

Pourtant, ils restent souvent exclus du monde du travail. « L’origine principale de l’exclusion des personnes handicapées du monde du travail peut être tracée directement à l’éducation » explique le Dr Francois Carbonez de l’ONG Light for the World.

Il faut savoir, ajoute-t-il, qu’un tiers des enfants non-scolarisés sont porteurs d’un handicap. « Sans cet accès à l’éducation, c’est une évidence que le travail ne sera pas aussi ouvert pour les personnes porteuses d’un handicap que pour tout un chacun », souligne le Dr Carbonez.

Pour aider les mentalités à changer, estime le responsable de Light for the World, « la seule solution, c’est véritablement d’informer les gens le plus possible, et d’essayer de pousser les gens au-delà de leurs préjugés initiaux et leur faire réaliser que les personnes handicapées peuvent contribuer économiquement et socialement aussi bien que n’importe qui ».

Si l’on tient vraiment à améliorer le sort des handicapés, notamment sur le milieu du travail, « une des principales choses à faire serait vraiment d’inclure les personnes handicapées dans tous les processus de développement, que cela soit au niveau national, aux niveaux européens, au niveau international comme aux Nations Unies, et vraiment s’assurer que les personnes handicapées font partie intrinsèque de tout le processus », conclut le Dr Carbonez.
XS
SM
MD
LG