Liens d'accessibilité

L’ONU salue la libération d’une cinquantaine de détenus en Côte d’Ivoire


L'administration du président Alassane Ouattara a libéré une cinquantaine de détenus de la crise postélectorale 2010-2011 (Reuters)

L'administration du président Alassane Ouattara a libéré une cinquantaine de détenus de la crise postélectorale 2010-2011 (Reuters)

Aïchatou Mindaoudou s'est aussi félicitée du dégel des comptes bancaires de 31 personnalités dont les comptes avaient été gelés dans le cadre de la crise postélectorale.

Les Nations Unies se sont félicitées de la libération provisoire d'une cinquantaine de détenus de la crise postélectorale 2010-2011.

Selon le Centre d’actualités de l’ONU, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la Côte d'Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, a salué jeudi l'annonce du procureur de la République sur ces libérations, ainsi que celle du dégel des comptes bancaires de 31 personnalités dont les comptes avaient été gelés dans le même cadre.

Ces mesures contribueront à renforcer la confiance entre les acteurs politiques et à consolider le dialogue politique, a précisé l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) dans un communiqué de presse.

Mme Mindaoudou a encouragé les autorités judiciaires ivoiriennes à poursuivre leurs efforts « pour un traitement rapide et définitif des dossiers de l'ensemble des détenus de la crise postélectorale ». Toujours selon le Centre d’actualités de l’ONU, elle a tenu à rappeler que l’ONUCI continuerait d’accompagner la Côte d’Ivoire dans son processus de réconciliation.

La crise post-électorale, déclenchée par le refus de l'ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010, a fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

XS
SM
MD
LG