Liens d'accessibilité

L'ONU salue la libértion du ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports


Le chef de la MINUSCA, le général Babacar Gaye, a réitéré son appel à la réconciliation nationale en Centrafrique (AP)

Le chef de la MINUSCA, le général Babacar Gaye, a réitéré son appel à la réconciliation nationale en Centrafrique (AP)

La MINUSCA avait fermement condamné l'enlèvement d'Armel Sayo, survenu en janvier.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) s'est félicitée de la libération du ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, Armel Sayo,signale le Centre d'Actualités de l'ONU.

Le ministre avait disparu il y a près de trois semaines, et la MINUSCA avait fermement condamné cet enlèvement, exigeant « la libération immédiate et sans conditions du ministre et la fin de telles pratiques criminelles qui sapent les efforts destinés à restaurer l'autorité de l'Etat ».

Suite à la libération de M. Sayo, « le chef de la MINUSCA, Babacar Gaye, a réitéré son appel à toutes les parties, y compris les groupes armés, à prendre immédiatement part à l'élan actuel en faveur de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale pour le retour d'une paix durable en République centrafricaine », a déclaré mercredi le Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Stéphane Dujarric, à New York.

XS
SM
MD
LG