Liens d'accessibilité

L'ONU déplore la crise humanitaire en RCA


Des déplacés en RCA (AFP)

Des déplacés en RCA (AFP)

On chiffre à environ 410.000 le nombre de personnes forcées de quitter leurs domiciles et entièrement dépendantes aujourd’hui de l'aide internationale.

Selon les Nations Unies (ONU), les attaques contre les travailleurs humanitaires entravent sérieusement les efforts visant à secourir des centaines de milliers de déplacés en République centrafricaine (RCA).

Si d’autres crises – notamment en Afrique de l’Ouest et au Proche-Orient, ont détourné l’attention des médias, des millions de personnes en RCA restent dans le besoin, du fait de la guerre civile, rappelait vendredi l’ONU. On chiffre à environ 410.000 le nombre de personnes forcées d'abandonnées leurs domiciles et entièrement dépendantes aujourd’hui de l'aide internationale.

A ce problème viennent s’ajouter un regain de violence et des attaques toujours plus nombreuses contre les travailleurs humanitaires. Ce qui rend leur travail plus difficile et dangereux.

Entre janvier et septembre, l'ONU a signalé 19 incidents, qui ont coûté la vie à huit travailleurs humanitaires. La fréquence de ces incidents a augmenté. Entre le 7 et le 19 octobre, ajoute l'ONU, sept autres attaques contre les travailleurs humanitaires ont été signalées.

Le porte-parole de l’UNICEF, Christof Boulierac, a évoqué d’autres dangers. Plus de 2,3 millions d’enfants sont affectés par la crise qui a éclaté en décembre dernier, dit-il. Début octobre, les combats ont fait six morts et 22 blessés parmi les enfants. On signale des cas où des enfants blessés et des femmes enceintes ne peuvent pas gagner l'hôpital en raison des barrages, ou par crainte d’être ciblés, ajoute le responsable.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) note que la détérioration de la situation sécuritaire en RCA l’empêche également de distribuer du ravitaillement. Dans une récente évaluation conjointe, le PAM et la FAO ont déploré la détérioration de la sécurité alimentaire.

XS
SM
MD
LG