Liens d'accessibilité

L’ONU appelle Abuja à rétablir la loi et l’ordre dans le nord du pays


Boko Haram a récemment utilisé des fillettes pour perpétrer des attentats kamikaze

Boko Haram a récemment utilisé des fillettes pour perpétrer des attentats kamikaze

L’ONU a exhorté Abuja à « agir rapidement pour restaurer la loi et l'ordre », et mener des enquêtes efficaces sur les violences en vue de « demander des comptes à leurs auteurs ».

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a fermement condamné mardi les massacres de civils perpétrés par la milice Boko Haram au Nigéria, ainsi que les déplacements massifs de population dans le nord du pays.

« Nous déplorons vivement les attaques impitoyables et vicieuses contre des civils dans la ville de Baga, au nord-est du Nigéria, où Boko Haram sévirait depuis le 3 janvier », a déclaré une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, qui est citée par le Centre d’actualités de l’ONU.

Prendre délibérément pour cible des civils est formellement contraire au droit international, a-t-elle rappelé.

« Les tueries perpétrées aux marchés de Maidugiri, également dans l'Etat de Borno, et de Potiskum, dans l'Etat de Yobe, sont particulièrement choquantes dans la mesure où, d'après les premières informations, des filles, dont une âgée de 10 ans à peine, auraient été forcées à procéder à l'attaque », aprécisé Mme Shamdasani.

Utiliser un enfant dans le but de faire exploser une bombe n'est pas seulement « moralement répugnant », mais constitue également une forme flagrante d'exploitation des enfants en vertu du droit international.

L’ONU a exhorté le gouvernement nigérian à « agir rapidement pour restaurer la loi et l'ordre »,et à redoubler d’efforts pour mener des enquêtes efficaces sur les violences en vue de « demander des comptes à leurs auteurs ».

XS
SM
MD
LG