Liens d'accessibilité

Londres abandonne la procédure d’extradition contre le chef des services secrets rwandais


Des manifestants exigent la libération du général Emmanuel Karenzi Karake

Des manifestants exigent la libération du général Emmanuel Karenzi Karake

Emmanuel Karenzi Karake, le chef des services secrets rwandais ne sera donc pas extradé comme le demande l’Espagne.

Un porte-parole du tribunal de Westminster Magistrate à Londres a expliqué que les "accusations spécifiées dans le mandat d'arrêt" n'entraient pas dans le cadre des infractions couvertes par la procédure d'extradition britannique.

"La procédure a été abandonnée aujourd'hui", a-t-il affirmé.

L’Espagne accuse le général Karake, personnalité clé du régime rwandais, des "crimes de terrorisme" en lien avec la mort ou la disparition de neuf Espagnols.

XS
SM
MD
LG