Liens d'accessibilité

Londres met en garde contre le risque d'attentat pendant l'Euro 2016


Trophee de l'Euro 2016, 1er avril 2016

Trophee de l'Euro 2016, 1er avril 2016

La Grande-Bretagne a mis en garde mardi contre le risque d'"attaques terroristes" pendant l'Euro 2016 de football qui s'ouvre vendredi en France où des centaines de milliers de supporters britanniques sont attendus.

En actualisant ses conseils aux voyageurs, le ministère britannique des affaires étrangères a appelé ses ressortissants à "être vigilants", sans toutefois faire état d'informations nouvelles sur des projets d'attentat.

"Durant l'Euro 2016, les stades, les fan zones, les lieux où sont retransmis les matches et les transports publics représenteront de potentielles cibles pour des attaques terroristes", écrit le Foreign Office sur son site.

"Il ne s'agit pas d'une réponse à une menace spécifique ou à une nouvelle menace ou à l'arrestation d'hier", a déclaré un porte-parole du gouvernement lors d'un point de presse régulier, en référence à l'annonce lundi de l'arrestation le 21 mai en Ukraine d'un ressortissant français qui préparait 15 attentats en France avant et pendant l'Euro 2016, selon les services secrets ukrainiens.

A l'issue d'une rencontre avec son homologue britannique Philip Hammond à Londres, le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault s'est voulu rassurant.

"Avec trois équipes qualifiées (Angleterre, Pays de Galles, Irlande du Nord), la Grande-Bretagne est le pays qui va envoyer le plus de visiteurs. J'ai rassuré M. Hammond et on a évoqué l'excellente coopération entre nos services de renseignement et de police", a-t-il dit devant la presse française.

"C'est un appel à la vigilance. Il y a les risques liés à la menace terroriste mais aussi les risques liés au hooligans. Les Britanniques ont interdit à 3.500 personnes de sortir du territoire. Eux aussi prennent leurs responsabilités", a ajouté M. Ayrault.

Jusqu'à 500.000 supporters britanniques pourraient se rendre en France pour l'Euro 2016 où des rencontres comme Angleterre-Russie samedi à Marseille suscitent l'inquiétude des autorités.

Un porte-parole du Foreign Office a précisé que des policiers supplémentaires seraient déployés dans les trains reliant l'Angleterre à la France et aux frontières britanniques pendant l'Euro 2016.

"Il existe une forte menace terroriste. Du fait des menaces que font actuellement peser des groupes terroristes islamistes sur la France, et de la récente intervention de l'armée française contre Daech (acronyme en arabe du groupe Etat islamique, ndlr), le gouvernement français, qui a renforcé les mesures de sécurité, a prévenu les visiteurs d'être particulièrement vigilants", explique encore le Foreign Office sur son site.

Les touristes, "cibles potentiels"

Mardi dernier, les Etats-Unis avaient déjà averti que l'Euro 2016 de football représentait une "cible potentielle" pour des attentats "terroristes", dans une note du département d'Etat sur les risques de voyager en Europe.

"Les stades de l'Euro, les 'fan zones' et tous les lieux qui diffuseront le tournoi en France et à travers l'Europe représentent des cibles potentielles pour des terroristes", avait mis en garde le ministère américain des Affaires étrangères.

Le président français François Hollande a lui-même prévenu dimanche que la menace contre la sécurité de l'Euro 2016 "existe" et "vaut pour un temps qui sera long", assurant que le gouvernement avait "mobilisé les forces pour que la sécurité soit garantie et que ce bel événement ait lieu".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG