Liens d'accessibilité

L'OMS préconise un nouvel effort pour réduire la consommation d'alcool


L’usage nocif de l’alcool a provoqué 3,3 millions de décès dans le monde en 2012, affirme un nouveau rapport présenté lundi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La dernière édition du « Rapport de situation mondial sur l’alcool et la santé » note que la consommation abusive d’alcool augmente le risque de développer plus de 200 maladies, dont la cirrhose du foie et certains cancers. En outre, elle peut occasionner des violences et traumatismes, ajoute le document. Par ailleurs, cette pratique rend plus vulnérable face aux maladies infectieuses comme la tuberculose et la pneumonie.

« Il faut faire plus pour protéger les populations contre les conséquences sanitaires négatives de la consommation d’alcool », a estimé le Dr Oleg Chestnov, Sous Directeur général de l’OMS en charge du Groupe Maladies non transmissibles.

C’est en Europe que la consommation d’alcool par personne est la plus élevée. Le niveau de consommation est resté stable au cours des cinq dernières années en Afrique et dans les Amériques, tandis que des augmentations sont signalées dans les régions de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental.
XS
SM
MD
LG