Liens d'accessibilité

L'OMS poursuit ses préparatifs pour affronter le MERS, une zoonose


La variole du singe, parmi les zoonoses qui se transmettent des animaux aux êtres humains

La variole du singe, parmi les zoonoses qui se transmettent des animaux aux êtres humains

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé une consultation urgente sur le Syndrome Respiratoire du Moyen Orient (MERS). Mais elle a souligné qu'il ne s'agit pas de relever le niveau d'alerte sanitaire pour ce coronavirus, signalé surtout au Proche Orient.

"Nous voulons que la communauté internationale soit prête à toute éventualité", a précisé l’OMS, qui a évoqué une "action préventive", tout en insistant sur le fait que la situation ne s'aggrave pas pour l’instant. La rencontre devrait notamment permettre de mettre sur pied une équipe qui serait prête à intervenir immédiatement, au besoin.

Plus d’une quarantaine de personnes sont mortes des suites du MERS, qui se manifeste depuis plus d’un an par de graves problèmes respiratoires et une insuffisance rénale rapide, avec un taux de mortalité particulièrement élevé de 54% .


Les zoonoses - les maladies infectieuses ou parasitaires, transmissibles entre l’homme et l’animal, font l’objet d’un intérêt croissant de la part des chercheurs, signale le professeur Anne Rimoin de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Qu’il s’agisse du MERS, de la grippe aviaire, du VIH/Sida, de la fièvre hémorragique à virus Ebola, ou encore de la variole du singe – ces maladies sont toutes des affections accidentellement transmises à l'homme à partir d’animaux. Il devient impératif de mieux les comprendre, rappelle Mme Rimoin qui s’apprête à retourner en Afrique centrale pour reprendre ses travaux sur les zoonoses.
XS
SM
MD
LG