Liens d'accessibilité

L'OMS annonce un nouveau plan de lutte contre le virus à Ebola


Le virus à Ebola (AP/CDC)

Le virus à Ebola (AP/CDC)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé un plan d’urgence de 100 millions de dollars pour lutter contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola, qui prend de l’ampleur en Afrique de l’Ouest. Les détails de la mise en place du programme ont été étudiés à l’occasion d’un sommet régional vendredi à Conakry en Guinée.

La directrice de l'OMS, le Dr Margaret Chan, a participé à ce sommet qui rassemblait les chefs d’État de Guinée, du Liberia, Sierra Leone et de la Côte d’Ivoire. Vu « la menace persistante » posée par l’épidémie, il est temps d’adopter des mesures supplémentaires, a-t-elle fait valoir.

Selon le Dr Chan, les nouveaux fonds alloués à lutte contre la maladie sont justifiés par «l’ampleur de l’épidémie», qui totalise plus de 1.300 cas, et a provoqué au moins 729 décès. L’argent servira à déployer des centaines de travailleurs supplémentaires pour renforcer ceux qui sont déjà sur le terrain, dont 120 employés de l’OMS. Par ailleurs, des fonds seront alloués aux pays de la région qui n’ont pas encore signalé de cas d’Ebola, pour leur permettre de mettre en oeuvre des mesures de prévention.

«Les pays ont identifié leurs besoins», a précisé le Dr Chan.

Par ailleurs, le directeur des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains, le Dr Tom Frieden, a annoncé l’envoi en Afrique de l’Ouest de 50 experts en plus au cours des 30 prochains jours. Il a estimé qu’il faudra entre trois à six mois pour enrayer l’épidémie.

Au Nigeria, les autorités ont fermé une morgue dans le sud de l'Etat d'Anambra vendredi. Le personnel a été placé en quarantaine en attendant les résultats d’analyses. Les autorités sanitaires soupçonnent un Nigérian dont le corps a été amené à la morgue d’avoir décédé du virus à Ebola. Il avait visité le Liberia avant de tomber malade.

XS
SM
MD
LG