Liens d'accessibilité

Lomé rend hommage aux cinq Casques bleus togolais tués au Mali


Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Mali, Mohamed Saleh Annadif, chef de la Mission de stabilisation multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) dépose des fleurs sur un cercueil pour les Casques bleus tués à Kidal, lors d'un service commémoratif en Bamako, Mali, 17 février 2016. epa/ STR

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Mali, Mohamed Saleh Annadif, chef de la Mission de stabilisation multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA) dépose des fleurs sur un cercueil pour les Casques bleus tués à Kidal, lors d'un service commémoratif en Bamako, Mali, 17 février 2016. epa/ STR

Le président togolais Faure Gnassingbé a décoré à titre posthume les cinq Casques bleus togolais tués le 29 mai dans une embuscade "terroriste" dans le centre du Mali.

Leur décoration a eu lieu au cours d’une cérémonie officielle d’hommages funéraires vendredi à Lomé, la capitale togolaise.

Les cinq Casques bleus avaient été tués à 30 km à l'ouest de Sévaré, dans la région de Mopti. Cet attentat contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) n'a pas été revendiqué. La Minusma s'était contentée à l'époque d'évoquer dans un communiqué une attaque "terroriste".

Les cinq hommes ont été décorés vendredi à titre posthume par le président togolais Faure Gnassingbé.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG