Liens d'accessibilité

Livre d'or en la mémoire de Ferdinand Ferella


Ferdinand Ferella

Ferdinand Ferella

Notre collègue, grand amoureux de l'Afrique et du Congo, s'est éteint ce mardi 13 décembre. Nous attendons vos hommages en sa mémoire

Un membre respecté de l'équipe de la Voix de l’Amérique est décédé après une lutte avec le cancer du poumon.

Ferdinand Ferella, journaliste et rédacteur en chef du service francophone de la VOA (émissions destinées à l’Afrique), est décédé mardi matin à George Washington University Hospital, dans la capitale fédérale des Etats-Unis.

Ferella, qui était âgé de 59 ans, a rejoint la VOA il y a un quart de siècle, en 1986. Les auditeurs de longue date sont familiers avec la couverture de première main qu’il a assurée pour certains des plus grands événements du continent depuis lors, y compris la guerre civile au Burundi, les guerres civiles en République démocratique du Congo et le génocide rwandais de 1994.

Il était peut-être mieux connu dans la République démocratique du Congo, où il a couvert d’abord la Conférence nationale qui a vu l’avènement du multipartisme dans l’ex-Zaïre de Mobutu Sese Seko, il y a 20 ans, puis les guerres civiles de la fin des années 1990, et il est retourné en 2006 pour couvrir les premières élections démocratiques de la RDC.

Gwen Dillard, la directrice de la Division Afrique de la VOA, a déclaré que la stature de Ferella était si grande en RDC que certains journalistes ont donné son nom à leur fils.

Né à Rouen, en France, il a été diplômé de l'Université de Montréal au Canada, et a travaillé a Radio Canada International avant d’arriver à la VOA.

Comme l’a si bien dit Gwen Dillard, « Ferdinand Ferella nous manquera «extrêmement, comme un collègue et un ami. »

Notre collègue, grand amoureux de l'Afrique et du Congo, s'est éteint ce mardi 13 décembre 2011. Nous attendons vos hommages en sa mémoire. Merci pour lui.

Commentaires

XS
SM
MD
LG