Liens d'accessibilité

Lionel Messi décroche son 5e Ballon d’Or


Messi reçoit pour la cinquième fois FIFA Ballon d'Or, des mains du président par intérim Issa Hayatou. Zurich, Suisse. 11 janvier 2016

Messi reçoit pour la cinquième fois FIFA Ballon d'Or, des mains du président par intérim Issa Hayatou. Zurich, Suisse. 11 janvier 2016

L'attaquant argentin du FC Barcelone a, pour une cinquième fois, été couronné Ballon d’Or, prestigieux titre du meilleur footballeur de l’année.

Lionel Messi, 28 ans, a remporté lundi son 5e Ballon d'Or avec 41,33% des votes, devançant Cristiano Ronaldo (27,76%, Real Madrid) et Neymar (7,86%, Barcelone) lors de la cérémonie de remise des prix organisée par la Fifa, lundi à Zurich.

Favori logique après avoir été l'homme clé de la Ligue des champions remportée au printemps dernier par Barcelone, "La Puce", un de ses surnoms, était le seul joueur de l'histoire à posséder quatre Ballons d'Or (2009, 2010, 2011, 2012) et établit donc un nouveau record.

Le Roi Leo", autre sobriquet, a écrit une nouvelle page de sa légende en s'offrant un quintuplé avec le Barça (Ligue des champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs), tout en faisant encore exploser quelques compteurs sur le plan individuel.

Impliqué sur les trois buts catalans inscrits en finale de C1 contre la Juventus Turin (3-1), Messi a terminé l'épreuve comme meilleur buteur, à égalité avec Ronaldo et Neymar (10 buts), et a bouclé la Liga avec 43 buts, juste derrière CR7. Au total, Messi, déjà désigné meilleur joueur UEFA de l'année, a trouvé à 53 reprises le chemin des filets en 2015, toutes compétitions confondues.

Lionel Messi a déclaré au micro de la chaîne de télévision espagnole Cuatro : "Merci au football pour tout ce qu'il m'a donné, tout le plaisir qu'il m'a apporté. Passer de bons moments, connaître les gens... Le football m'a tout donné. Mais aussi de mauvais moments, même si cela ne fait pas plaisir, cela m'a permis d'apprendre et d'en retirer le positif. Cela m'a servi dans la vie, pour grandir en tant que personne. C'est grâce au football que je suis qui je suis, voilà pourquoi je remercie ce sport que j'aime tellement. Je suis venu comme d'habitude, pour profiter de la soirée et être avec mes partenaires. Chacun des trois aurait pu gagner, parce que nous avons chacun eu une bonne année, c'est tombé sur moi et je suis content. "

De quoi forcément impressionner les votants (les capitaines et les sélectionneurs des équipes nationales ainsi qu'un collège de journalistes).La remise de ce prix intervient alors que la Fifa est plongée en plein chaos et a dû gérer le poids des absences puisque l'attribution du trophée individuel le plus prestigieux de la planète football s'est déroulée notamment sans le président démissionnaire Joseph Blatter, suspendu pour huit ans.

Un 5e Ballon d'or

Le sacre de Lionel Messi a été sans surprise pour beaucoup d’amateurs du ballon rond.

Même les reporters sportifs s’y attendaient quelque peu aussi. Ils lui ont posé un peu plus tôt dans la journée la question de savoir ce qu’il choisirait entre un éventuel 5e Ballon d’or et le trophée du mondial.

"La Coupe du monde, bien sûr", a déclaré Messi, devant la presse, à quelques heures de la cérémonie du Ballon d'Or.

"Les récompenses collectives passent avant les récompenses personnelles", a assuré l'Argentin, battu par l'Allemagne (1-0, a.p.) en finale du Mondial-2014 au Brésil.

La Coupe du monde, "c'est l'objectif de tout joueur, c'est vraiment l'apogée", a ajouté Messi, grandissime favori de la cérémonie de remise des prix organisée par la Fifa, lundi à Zurich, face au Portugais Cristiano Ronaldo et au Brésilien Neymar.

"Chaque année j'essaie d'être encore meilleur que l'année précédente. Je suis ravi d'avoir réussi tout ce que j'ai fait au sein du club", a ajouté "Leo", 28 ans, déjà quadruple lauréat du Ballon d'Or et détenteur du record des titres (2009, 2010, 2011, 2012).

Le gaucher argentin a écrit une nouvelle page de sa légende en s'offrant la saison passée un quintuplé avec le Barça (Ligue des champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs), tout en faisant encore exploser quelques compteurs sur le plan individuel.

Son rival portugais Ronaldo lui a également rendu hommage en expliquant que s'il devait choisir un des atouts du jeu de Messi, il choisirait "peut-être son pied gauche. Le mien n'est pas mal non plus, mais je crois que le sien est un tout petit peu meilleur".

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG