Liens d'accessibilité

Limogeage du chef des services somaliens de sécurité


Des Somaliens suivant l'annonce du décès d'Ahmed Abdi Godane, tué par une frappe américaine (AFP)

Des Somaliens suivant l'annonce du décès d'Ahmed Abdi Godane, tué par une frappe américaine (AFP)

En Somalie, le gouvernement a annoncé le limogeage de son chef du renseignement. Abdulahi Mohamed Ali, alias Sanbalolshe, n’aura occupé ses fonctions de chef de l’Agence pour la sécurité nationale et les renseignements que pendant deux mois. Il est accusé d’avoir failli à sa mission. Aucune explication n’a été fournie après l’annonce faite ce dimanche.

Entre-temps, le pays est en état d’alerte maximum, suite à la mort du leader des shebab somaliens, Ahmed Abdi Godane, dans une frappe aérienne américaine, lundi dernier.

Selon le ministre somalien de la Sécurité, Khalif Ahmed Ered, le groupe pourrait envisager des attentats contre les installations publiques, en représailles au raid qui a tué Godane. Le leader d’al-Shabab a été remplacé par Abu Ubeid Ahmed Omar.

Le Premier ministre somalien, Abdiweli Sheikh Ahmed, a déclaré à la Voix de l’Amérique (VOA) que son pays a aidé le Pentagone à identifier le repaire de Godane, et a approuvé l’opération qui lui a coûté la vie. Un porte-parole du gouvernement, Ridwan Haji Abdiweli , a appelé les shebab à déposer les armes. Il a rappelé que le gouvernement somalien offrira son appui à ceux des rebelles qui désirent participer au programme d’amnistie.

XS
SM
MD
LG