Liens d'accessibilité

La police israélienne prête à saisir tout drapeau palestinien du Celtic Glasgow


Des dizaines de supporters écossais avaient brandi des drapeaux palestiniens au Celtic Park le 18 août à l'occasion de la venue de l'Hapoel Beer Sheva, champion d'Israël en titre, un match finalement remporté par le club écossais 5-2.

La police israélienne a indiqué lundi qu'elle saisirait tout drapeau palestinien que les supporters du Celtic Glasgow pourraient brandir en signe de soutien, mardi lors du barrage retour de Ligue des Champions entre Beer Sheva et le club écossais, comme ils l'avaient fait lors du match aller la semaine dernière à Glasgow.

"On les saisira bien sûr immédiatement", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police au sujet d'éventuels drapeaux visibles pendant le match. "Les forces de police veilleront à ce que le match soit un évènement professionnel et non pas politique."

Des dizaines de supporters écossais avaient brandi des drapeaux palestiniens au Celtic Park jeudi 18 août à l'occasion de la venue de l'Hapoel Beer Sheva, champion d'Israël en titre, un match finalement remporté par le club écossais 5-2. L'initiative était à l'appel d'un groupe d'"ultras", les "Celtic fans for Palestine", via leur page Facebook suivie par quelques 4.500 personnes.

Pas une première: le Celtic avait déjà été condamné à une amende d'environ 16.000 livres (18.500 euros) il y a deux ans, après le déploiement d'un drapeau palestinien lors d'un autre barrage de Ligue des Champions, contre les Islandais de KR Reykjavik.

L'UEFA a répondu à cette nouvelle affaire en lançant dès le lendemain, vendredi 19 août, une enquête sur le club de la capitale écossaise. Elle estime qu'en brandissant des drapeaux de la Palestine, les supporters s'étaient livrés à un acte "illicite", en vertu du règlement qui interdit les "messages de nature politique, idéologique, religieuse, injurieuse ou provocante".

L'instance dirigeante du football européen doit rendre sa décision le 22 septembre prochain, selon une source au sein de l'UEFA. Le club écossais encourt une sanction, lui qui a déjà été puni à huit reprises en cinq ans pour le comportement de ses fans.

La police israélienne attend environ 250 supporters du Celtic pour le match retour dans le sud du pays, et aura le soutien de gardes privés, a indiqué le porte-parole de la police.

Toujours d'actualité, le conflit israélo-palestinien est l'un des plus anciens de la planète, près de 70 ans après la création de l'État d'Israël.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG