Liens d'accessibilité

Etats-Unis : prison à vie pour le Tanzanien Ahmed Ghailani, premier détenu de Guantanamo jugé par un tribunal civil


Les avocats d'Ahmed Ghailani

Les avocats d'Ahmed Ghailani

En novembre dernier, un jury populaire avait déclaré Ghailani coupable de « complot pour détruire des biens américains », le seul chef d’accusation retenu, tandis qu’il a été acquitté de 284 autres.

Le premier détenu de Guantanamo à être jugé par un tribunal civil aux Etats Unis, Ahmed Ghailani, a été condamné aujourd’hui à perpétuité. Le Tanzanien Ahmed Ghailani encourait entre 20 ans de prison et la perpétuité pour son rôle dans les attentats simultanés de 1998 contre les ambassades américaines à Dar-es-Salaam en Tanzanie et à Nairobi au Kenya. Des attaques extrêmement meurtrières, qui avaient coûté la vie à 224 personnes, dont 12 Américains.

Ahmed Ghailani

Ahmed Ghailani

En novembre dernier, un jury populaire avait déclaré Ghailani coupable de « complot pour détruire des biens américains », le seul chef d’accusation retenu, tandis qu’il a été acquitté de 284 autres.

Selon les procureurs, Ghailani a participé au complot contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es Salaam en achetant un camion et les bombonnes de gaz.

Sans pour autant nier ces allégations, les avocats du jeune Tanzanien avaient avancé que ce dernier n’avait aucune connaissance des plans d’Al-Qaïda au sujet des attaques en question. Les défenseurs de Ghailani avaient par ailleurs demandé la clémence du juge, arguant que Le Tanzanien avait fourni des renseignements de grande valeur, et qu’il avait été torturé alors qu’il était détenu dans les geôles de la CIA.

Dessin d'artiste d'Ahmed Ghailani durant l'ouverture de son procès en octobre 2010, à New York

Dessin d'artiste d'Ahmed Ghailani durant l'ouverture de son procès en octobre 2010, à New York

Ahmed Ghailani était prisonnier des services de renseignement américains durant deux ans au Pakistan, avant d’être transféré au centre de détention de Guantanamo Bay, à Cuba.

Le juge Lewis Kaplan a rejeté l'appel à la clémence, disant que les souffrances de Ghailani n’étaient pas comparables à celles causées par les attentats.

Le verdict du 18 novembre a été grandement controversé. Certains législateurs ont été prompts à le critiquer. Le républicain Peter King, par exemple, a jugé qu’il s’agissait là d’une « grave erreur judiciaire ».

Etats-Unis : prison à vie pour le Tanzanien Ahmed Ghailani, premier détenu de Guantanamo jugé par un tribunal civil

Etats-Unis : prison à vie pour le Tanzanien Ahmed Ghailani, premier détenu de Guantanamo jugé par un tribunal civil

Plusieurs élus américains estiment, en effet, que les personnes accusées de terrorisme devraient être traitées en tant que prisonniers de guerre, et devraient donc faire face à la justice militaire et non pas à des tribunaux de droit commun.

Cette controverse désenflera peut-être avec la peine maximale prononcée à New York contre Ahmed Ghailani.

XS
SM
MD
LG