Liens d'accessibilité

Libye : un nouveau gouvernement d'union nationale sera proposé avant 10 jours


Mohammed Chouaib, du gouvernement de Tobrouk et Saleh Almkhoet zom, du gouvernement de Tripoli, le 17 décembre 2015 au Maroc. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)

Mohammed Chouaib, du gouvernement de Tobrouk et Saleh Almkhoet zom, du gouvernement de Tripoli, le 17 décembre 2015 au Maroc. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)

La formation proposée sera plus restreinte, car le Parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, a refusé un premier gouvernement dont les membres étaient jugés trop nombreux.

Un nouveau gouvernement d'union nationale en Libye sera proposé dans un délai de dix jours après son rejet lundi par le Parlement reconnu en raison du nombre trop important de ministres, a annoncé mardi un responsable.

"A la demande du Parlement, (le Premier ministre désigné) Fayez el-Sarraj proposera une formation plus restreinte du gouvernement d'union nationale", a déclaré à l'AFP Fathi Ben-Issa, conseiller de ce gouvernement.

Le Parlement basé à Tobrouk (est) a refusé lundi d'accorder sa confiance à ce gouvernement composé de 32 ministres censés représenter les différentes régions du pays plongé dans le chaos depuis la fin de la révolte qui mit fin au régime de Mouammar Kadhafi fin 2011.

"Des 104 députés présents (...), 89 ont dit non", avait indiqué l'un d'eux, Ali al-Gaydi, à l'issue de la séance. Ils ont "rejeté ce gouvernement à cause du nombre des ministres" jugé trop élevé, a précisé son collègue el-Salhine Abdelnabi.

M. Ben-Issa a précisé que le nouveau gouvernement sera annoncé dans les dix jours, comme l'ont demandé lundi les députés.

Un vote positif est crucial pour qu'entre en fonction ce gouvernement conduit par M. el-Sarraj, un homme d'affaires tripolitain. Il doit représenter une étape importante dans l'application de l'accord politique conclu en décembre à Skhirat (Maroc) sous l'égide de l'ONU.

La communauté internationale compte sur ce gouvernement pour lutter plus efficacement contre la menace grandissante du groupe Etat islamique (EI), implanté dans le nord du pays, et l'afflux de migrants en Europe via la Libye.

AFP

XS
SM
MD
LG