Liens d'accessibilité

Libye: les jihadistes de l'EI ont occupé brièvement le centre de Sabrata


Les troupes gouvernementales syriennes tirent sur des positions du groupe Etat islamique près de Mahin, en Syrie, le 30 janvier 2016.(Alexander Kots/Komsomolskaya Pravda via AP)

Les troupes gouvernementales syriennes tirent sur des positions du groupe Etat islamique près de Mahin, en Syrie, le 30 janvier 2016.(Alexander Kots/Komsomolskaya Pravda via AP)

Environ 200 jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont réussi à occuper pendant plusieurs heures le centre de Sabrata près de Tripoli, avant d'en être chassés par des miliciens membres de la coalition Fajr Libya, ont indiqué mercredi des responsables.

L'EI a réussi à s'implanter en Libye en profitant du chaos dans ce pays où le pouvoir est disputé par deux autorités, l'une reconnue par la communauté internationale et exilée dans l'Est et l'autre menée par la coalition de milices notamment islamistes Fajr Libya qui contrôle la capitale Tripoli et des régions de l'Ouest.

Le groupe jihadiste s'est emparé en 2015 de la ville portuaire de Syrte et ses environs à 450 km à l'est de Tripoli, avant d'y installer sa base, mais il tente d'étendre son influence dans le pays en pleine tourmente depuis la révolte qui chassa Mouammar Kadhafi du pouvoir en 2011.

Les combats dans Sabrata et ses environs entre l'EI et miliciens liés à Fajr Libya ont éclaté quelques jours après un raid américain le 19 février contre un camp d'entraînement de l'EI à Sabrata, à 70 km à l'ouest de Tripoli, qui a fait une cinquantaine de morts dont "probablement" un chef de l'organisation jihadiste.

Mardi soir, des miliciens et des forces de sécurité relevant de Fajr Libya ont mené des opérations de perquisition et de ratissage dans les environs de Sabrata notamment à Al-Nahda, ont précisé les autorités locales dans un communiqué, en faisant état d'affrontements avec l'EI qui ont fait quatre morts.

Profitant alors du "vide sécuritaire dans Sabrata", les jihadistes de l'EI ont pénétré dans le centre de la ville où ils ont occupé pendant quelques heures le QG de la sécurité, selon le communiqué. Mais appelées à l'aide, les forces de sécurité ont réussi à les en chasser.

Le chef du conseil militaire, Taher al-Gharabli, a affirmé à la télévision que "des cellules dormantes de l'EI" avaient profité du vidé créé dans le centre de la ville après le départ des forces de sécurité pour lancer des opérations de ratissage à la périphérie de la ville.

Les jihadistes se sont retirés vers la périphérie sud de la ville. Selon le porte-parole du Conseil militaire, 16 membres des forces de sécurité ont été tués dans les combats dans le centre de Sabrata.

Les autorités locales ont appelé les habitants de Sabrata qui est sous contrôle de Fajr Libya à "resserrer les rangs et à informer les forces de sécurité de toute chose ou action suspectes dans la ville".

C'est la première fois que l'EI se montre dans Sabrata, ville située sur la route côtière liant Tripoli à la frontière tunisienne.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG