Liens d'accessibilité

L'ONU a besoin de 165 millions de dollars pour aider 2,4 millions de personnes dans le besoin en Libye


Le représentant spécial et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye, Martin Kobler parle lors d'une conférence de nouvelles à Tripoli, 22 novembre 2015.

Le représentant spécial et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye, Martin Kobler parle lors d'une conférence de nouvelles à Tripoli, 22 novembre 2015.

Le pays est exposé à une crise humanitaire selon coordinateur des opérations humanitaires de l'ONU sur place.

L'ONU a appelé mercredi la communauté internationale à fournir 165 millions de dollars d'assistance humanitaire à 2,4 millions de personnes en Libye, pays livré au chaos.

"Nous appelons le monde à tendre la main aux personnes affectées en Libye -Libyens et non Libyens- (...). Plus de 2,4 millions de personnes ont besoin d'assistance humanitaire", a déclaré Ali al-Zaatari, coordinateur des opérations humanitaires de l'ONU en Libye, lors d'une conférence de presse à Tunis, en évoquant les réfugiés, les personnes déplacées ainsi que les personnes malades ou victimes de violences.

"Nous avons besoin de 165,6 millions de dollars en 2016 (...). Si nous n'obtenons pas cette somme, modeste en comparaison avec ce qui est dépensé pour l'armement par exemple, alors il faut s'attendre à ce que la crise humanitaire s'aggrave", a-t-il averti.

M. Zaatari aussi appelé les parties en présence en Libye à "un cessez-le-feu humanitaire" et à "ouvrir des corridors" pour faire parvenir l'aide à ceux qui en ont besoin.

Syed Jaffar Hussain, représentant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la Libye, a de son côté précisé que ces financements serviraient essentiellement "à l'aide humanitaire de base", comme l'eau potable, les égouts, les vaccins, les médicaments et à permettre aux femmes enceintes d'accoucher dans de bonnes conditions sanitaires.

Les grands dégâts infligés à l'infrastructure dans la majeure partie de la Libye ont eu un impact sur la vie des gens, a-t-il ajouté.

D'après lui, 1,3 million de Libyens, dont une majorité d'enfants et de femmes, souffrent de malnutrition en raison de "la détérioration du pouvoir d'achat des Libyens".

Un rapport de l'Office des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires indiquait en octobre que près de la moitié de la population en Libye était affectée par les conflits armés.

"Plus de trois millions de personnes ont été affectées par les conflits armés et l'instabilité politique que connait la Libye, dont 2,44 millions seraient dans une situation nécessitant une protection et une assistance humanitaire", précisait ce rapport.

L'ONU rappelle mercredi que la Libye "reste hostile pour les acteurs humanitaires" en raison de la violence

La Libye est livrée à des milices armées depuis la chute de l'ex-dictateur Mouammar Khadafi en 2011.

Depuis un an, deux autorités rivales -- l'une basée à Tripoli, l'autre reconnue par la communauté internationale et installée dans l'est du pays -- se disputent le pouvoir, une situation qui a permis notamment au groupe jihadiste Etat islamique (EI) de monter en puissance.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG