Liens d'accessibilité

Libye : grève générale à Tripoli contre les milices


Un manifestant blessé vendredi lors de la manifestation contre les miliciens

Un manifestant blessé vendredi lors de la manifestation contre les miliciens

La plupart des entreprises et des écoles de Tripoli, la capitale libyenne, sont restées fermées dimanche, au début d’une grève de trois jours lancée par les habitants pour protester contre la violence meurtrière des milices armées à Tripoli.

Bien que dimanche soit un jour ouvrable en Libye, les rues de la capitale étaient désertes et les habitants ont érigé des barrages pour protéger leurs quartiers d’un regain de violence.

Vendredi, des miliciens ont ouvert le feu sur des manifestants qui exigeaient que ces individus armés quittent Tripoli. Au moins 43 personnes ont été tuées et plus de 450 ont été blessées.

Une manifestation contre les miliciens

Une manifestation contre les miliciens

Dans des annonces diffusées à la télévision, le gouvernement libyen a demandé aux miliciens de déposer les armes, et de laisser au gouvernement la responsabilité de la sécurité nationale.

Samedi, le Premier ministre Ali Zeidan avait sommé les milices de rester hors de la capitale.

La télévision d’Etat libyenne LANA rapporte que des miliciens de Misrata ont abandonné quartier général du district de Garghour, dans le Sud de Tripoli.

Le Congrès national libyen, Parlement interimaire, a dissous une milice pro-gouvernementale baptisée du Bureau des opérations révolutionnaires, groupe connu pour avoir brièvement enlevé le Premier ministre Zeidan le mois dernier.
XS
SM
MD
LG