Liens d'accessibilité

Libye: au moins 13 soldats gouvernementaux tués mardi à Benghazi par des "terroristes" (armée)


 Bernardino Leon, représentant spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Libye.

Bernardino Leon, représentant spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Libye.

Au moins 13 soldats de l'armée libyenne ont été tués mardi par des attaques "terroristes" dans l'est de la Libye en guerre, a déclaré un porte-parole de l'armée.

"La plupart des soldats ont été tués par des mines placées par des organisations terroristes", a déclaré le porte-parole militaire Miloud al-Zawi à LANA, l'agence de presse officielle du gouvernement reconnu par la communauté internationale.

M. Zawi a expliqué que 16 militaires avaient été tués, mais n'a énuméré que les noms de 13 d'entre eux, morts mardi, sans préciser quand et comment les trois derniers soldats avaient péri.

Selon LANA, les militaires ont été tués dans diverses zones de conflit autour de la grande ville de Benghazi, où leurs forces tentaient de prendre l'avantage.

La Libye est dirigée par deux gouvernements depuis août 2014, lorsqu'une alliance de milices avait envahi la capitale Tripoli et mis en place sa propre administration, forçant le gouvernement reconnu par la communauté internationale à s'exiler à Tobrouk, dans l'Est.

Le pays a sombré dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi à l'automne 2011.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG