Liens d'accessibilité

Libye : ultimatum des rebelles à Syrte

  • Morgane Guirriec

Un checkpoint a 160 km de Sirte

Un checkpoint a 160 km de Sirte

Le Conseil National de Transition donne quatre jours aux forces loyales à Mouammar Kadhafi défendant Syrte, la ville natale du Guide, pour se rendre

Les rebelles mèneront une action militaire à Syrte, si d’ici samedi ils n’obtiennent d’indices d’une fin pacifique du conflit dans cette ville. C’est ce qu’a annoncé Mustafa Abdel Jalil, le numéro un du CNT, depuis Benghazi.

Il faut dire que Mouammar Kadhafi reste introuvable depuis l’arrivée de la rébellion à Tripoli, la semaine dernière. Nombreux sont ceux qui pensent qu’il pourrait être caché à Syrte.

Les forces rebelles sont de plus en plus près de la ville et l’OTAN y mène des frappes aériennes contre les radars, et autres installations militaires.

L’alliance sait que des négociations sont en cours entre forces pro et anti-Kadhafi à Syrte, explique le colonel Roland Lavoie de l’OTAN à des journalistes. D’après lui, Mouammar Kadhafi représente toujours une menace pour le monde et la population libyenne. Il est toujours en mesure de commander et de contrôler ses forces militaires, a souligné le colonel Lavoie.

Aisha Kadhafi

Aisha Kadhafi

Alors que Mouammar Kadhafi joue à cache-cache avec la rébellion, le reste de son clan, lui, est bien localisé. Sa femme Safiya, sa fille Aisha, et deux de ses fils Mohammad and Hannibal seraient en Algérie. Le ministre algérien des Affaires Etrangères affirme qu’ils ont traversé la frontière en voiture. Mardi, 30 septembre, Aisha aurait même donne naissance a une petite fille sur le territoire algérien.

Un exil qui n’est pas du gout des rebelles, qui exigent que l’Algérie extrade les membres de la famille de Kadhafi vers leurs pays.

XS
SM
MD
LG