Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le CNT libyen accepte d’ouvrir une représentation à Washington


Le secrétaire d’Etat-adjoint américain chargé du Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, à Benghazi

Le secrétaire d’Etat-adjoint américain chargé du Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, à Benghazi

En mission pour trois jours dans la zone tenue par les rebelles libyens, le secrétaire d’Etat-adjoint américain chargé du Moyen-Orient est le plus haut diplomate américain à se rendre en Libye depuis le début, en février, du soulèvement contre Mouammar Kadhafi.

Le Conseil national de transition (CNT), l’organe mis sur pied par les rebelles libyens, a accepté l’invitation du président Barack Obama à ouvrir une représentation à Washington. Le secrétaire d’Etat-adjoint américain chargé du Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, l’a annoncé, mardi, à Benghazi. Les Etats-Unis n’ont plus aucun contact avec le leader libyen Mouammar Kadhafi, a-t-il dit, ajoutant que les Etats-Unis considèrent le CNT comme le représentant légitime du peuple libyen.

M. Feltman s’est toutefois gardé d’annoncer la reconnaissance formelle que le CNT attend du gouvernement américain. En mission pour trois jours dans la zone tenue par les rebelles libyens, le secrétaire d’Etat-adjoint américain chargé du Moyen-Orient est le plus haut diplomate américain à se rendre en Libye depuis le début, en février, du soulèvement contre Mouammar Kadhafi.

Sa mission intervient alors que les avions de l’OTAN ont procédé à leurs bombardements parmi les plus intenses en Libye. Des témoins ont fait état d’au moins 15 explosions dans la ville, mardi. Un porte-parole du gouvernement libyen a fait état de trois morts et de dizaines de blessés dans les derniers bombardements.

XS
SM
MD
LG