Liens d'accessibilité

CPI : la Libye peut juger Seif al-Islam


Luis Moreno-Ocampo (au c.) en visite à Tripoli le 22 novembre 2011

Luis Moreno-Ocampo (au c.) en visite à Tripoli le 22 novembre 2011

La déclaration du Procureur Luis Moreno Ocampo coïncide avec l'annonce par le Premier ministre Abdel Rahim el-Kib de son nouveau cabinet

le Procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo, a déclaré mardi que la Libye peut juger Seif al-Islam au lieu de le transférer à la Haye, pourvu que le procès soit conforme aux standards de la CPI. Des ONG de défense des droits humains ont averti que le jeune Kadhafi et l’ancien chef espion Abdallah al-Senoussi n’obtiendront pas un procès équitable en Libye.

Par ailleurs, le Conseil national libyen de transition a dévoilé mardi la composition du nouveau Cabinet qui assurera l’interim jusqu’aux premières élections de la période post-Kadhafi.

Dans une conférence de presse à Tripoli, le Premier ministre Abdel Rahim el-Kib a déclaré que toutes les régions de la Libye y sont représentées.

Le Premier ministre Abdel Rahim el-Kib

Le Premier ministre Abdel Rahim el-Kib

Le nouveau gouvernement libyen comprend des personnages relativement inconnus tels que Osama al-Juwali, le commandant des forces militaires de Zintan, nommé ministre de la Défense. Ses hommes ont capture le fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, samedi.

Aux Affaires étrangères, on retrouve un diplomate peu connu, Ashour Ben Hayal, au lieu de l’ambassadeur-adjoint à l’ONU Ibrahim Dabbashi, qui était pressenti pour le poste.

XS
SM
MD
LG