Liens d'accessibilité

Libye : Hillary Clinton appelle Mouammar Kadhafi à mettre fin « au bain de sang inacceptable » dans son pays


Le leader libyen a fait une brève apparition à la télévision d'Etat tôt mardi pour démentir qu'il aurait quitté Tripoli pour le Venezuela.

Le leader libyen a fait une brève apparition à la télévision d'Etat tôt mardi pour démentir qu'il aurait quitté Tripoli pour le Venezuela.

Dans un communiqué, la secrétaire d’Etat américaine note que « le monde observe avec alarme l’évolution de la situation en Libye ». De son côté, le secrétaire général de l’ONU a eu lundi un entretien téléphonique avec le colonel Kadhafi ; Ban Ki-moon a appelé le guide libyen au respect des libertés et des droits de l’homme et il a insisté sur la nécessité de protéger les civils, quelles que soient les circonstances.

Une vingtaine de groupes de défense des droits de l’homme,dont la FIDH, ont quant à eux demandé à l’ONU de protéger les Libyens face aux crimes contre l’humanité. Qualifiant de « légitimes » les revendications des manifestants, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a souhaité que cesse la violence.

Mouammar Kadhafi a fait une brève apparition à la télévision d'Etat libyenne dans la nuit de lundi à mardi pour démentir les informations selon lesquelles il aurait quitté la Libye pour le Venezuela. Assis sur le siège avant d’un véhicule, un grand parapluie ouvert à la main, il s’est borné à dire qu’il se trouvait Tripoli. Les médias avaient annoncé lundi que le guide libyen avait demandé l’asile politique à Caracas.

Selon des informations en provenance de Tripoli, des hélicoptères et des avions de chasse ont bombardé certains quartiers de la ville lundi. Mais le fils de Mouammar Kadhafi, Seïf al-Islam, a déclaré que les frappes visaient des entrepôts de munitions.

De nombreux témoins oculaires à Tripoli ont parlé de mercenaires africains qui ont ouvert le feu sur des manifestants. Deux habitants de la capitale ont dit avoir vu des soldats africains débarquer d’avions de transport dans une base proche de Tripoli.

Selon des habitants, des manifestants pro-Kadhafi ont pris le contrôle de la place Verte, au cœur de la capitale, après l’arrivée sur les lieux de camions bourrés de miliciens qui ont ouvert le feu sur les manifestants anti-gouvernementaux.

XS
SM
MD
LG