Liens d'accessibilité

Libye : le président Obama condamne fermement les violences du régime contre les civils


Libye : le président Obama condamne fermement les violences du régime contre les civils

Libye : le président Obama condamne fermement les violences du régime contre les civils

Barack Obama s’exprimait au terme d’une journée de consultations intenses entre Washington et ses alliés sur les moyens de faire pression sur le régime libyen. Sans mentionner nommément Mouammar Kadhafi, M. Obama a dit que les dirigeants libyens devront rendre des comptes pour les violences contre des civils.

« Le peuple américain présente ses profondes condoléances aux familles et aux êtres chers de tous ceux qui ont été tués ou blessés. Les souffrances et les effusions de sang sont révoltantes et inacceptables, tout comme les menaces et ordres de tirer sur des manifestants pacifiques et de punir davantage le peuple libyen », a dit le chef de l’exécutif américain.

Tripoli a le devoir d’éviter la violence, de permettre à l’aide humanitaire d’atteindre ceux qui en ont besoin et de respecter les droits des populations, a souligné le président Obama. Le gouvernement libyen sera tenu responsable en cas de non respect de ses obligations envers son peuple et il devra faire face aux conséquences qu'entraînent les violations continues des droits de l'homme.

La secrétaire d’Etat Hillary Clinton, aux côtés du président pendant sa déclaration, se rendra à Genève pour une session spéciale du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la question libyenne. Le secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires politiques, William Burns, a déjà été envoyé en tournée, notamment en Europe, dans le cadre des consultations internationales sur la Libye.

XS
SM
MD
LG