Liens d'accessibilité

Libye: le désaccord persiste entre la Russie et l’OTAN


Anders F. Rasmussen (à gauche) et Dmitry Medvedev

Anders F. Rasmussen (à gauche) et Dmitry Medvedev

Moscou s’est montré particulièrement préoccupé par les récentes révélations de livraison directe d’armes aux rebelles libyens par l’armée française.

La Russie et l'OTAN n’ont pas réussi lundi à trouver un terrain d’entente sur la campagne militaire aérienne contre le gouvernement de Tripoli.

Moscou a accusé l’alliance atlantique d’interpréter la résolution de l’ONU sur la Libye de n’importe quelle façon. Le Secrétaire général de L’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a défendu la mission de l’alliance en Libye, durant une visite dans la ville russe de Sochi où il s’est entretenu de la question libyenne avec le président Dmitry Medvedev et le président sud-africain Jacob Zuma, qui dirige les efforts de l’Union africaine visant à négocier une résolution pacifique de la crise en Libye.

Cependant, le ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov, a déclaré qu’il n’existe aucun terrain d’entente sur l’application de la résolution. Moscou s’est montré particulièrement préoccupé par les récentes révélations de livraison directe d’armes aux rebelles libyens par l’armée française.

XS
SM
MD
LG