Liens d'accessibilité

Libye : le CNT annonce la prise prochaine de Syrte, mais la violence persiste


Des loyalistes ont été arrêtés à l'hôpital Ibn Sina où ils se cachaient, dans le centre de Syrte

Des loyalistes ont été arrêtés à l'hôpital Ibn Sina où ils se cachaient, dans le centre de Syrte

Les combattants du gouvernement provisoire en Libye ont réalisé une percée dans le centre de Syrte, la ville natale de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi. Le chef du Conseil national de transition (CNT) a, par conséquent, fait savoir qu'il s'attend à voir les derniers bastions fidèles à Kadhafi tomber dans le courant de la semaine.

Le président du CNT, Mustafa Abdel Jalil, a déclaré dimanche que les combattants anti-Kadhafi ont réalisé des gains énormes à Syrte et Bani Walid, au sud-est de la capitale.

À Syrte, les combattants du CNT disent qu'ils contrôlent désormais les bâtiments qui abritent les centres de congrès, autrefois utilisés par les pro-Kadhafi comme leur principale base d'opération. Ils affirment aussi avoir pris le contrôle du principal hôpital de Syrte de même que l'université. Mais de violents combats font toujours rage dans les rues.

Des combattants du CNT tirent sur les forces pro-Kadhafi à Syrte (8 octobre 2011)

Des combattants du CNT tirent sur les forces pro-Kadhafi à Syrte (8 octobre 2011)



Les combats, ces trois derniers jours, ont fait plus de 30 morts et au moins 400 blessés dans le camp du CNT. Le nombre de victimes loyalistes n'était pas connu lundi matin.

Syrte se trouve à 360 kilomètres à l'est de la capitale libyenne, Tripoli. La ville était devenue le lieu principal de soutien à M. Kadhafi. Les combattants du gouvernement provisoire ont essayé de se déplacer dans la ville pendant trois semaines.

XS
SM
MD
LG