Liens d'accessibilité

Libye: l’Italie et la Ligue arabe demandent la fin des hostilités


Secouristes au travail après l'attaque de dimanche à Surman, 70 kms à l'ouest de Tripoli

Secouristes au travail après l'attaque de dimanche à Surman, 70 kms à l'ouest de Tripoli

L’OTAN admet qu’une frappe dimanche avait fait des morts parmi les civils libyens et qu’une autre, vendredi dernier, toucha, par erreur, un convoi de véhicules militaires des rebelles anti-Khadafi.

Le ministre italien des Affaires étrangères et le secrétaire général sortant de la Ligue arabe ont, chacun, lancé un appel à un arrêt des hostilités en Libye. Franco Frattini s’est prononcé mercredi devant les parlementaires italiens, disant que la suspension des opérations militaires est essentielle pour la livraison immédiate d’aide humanitaire.

De son côté, le quotidien britannique The Guardian cite le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui a appelé à un cessez-le-feu et fait savoir que le moment est venu de trouver une solution politique à la crise. Le journal fait aussi état de certaines réserves qu’aurait exprimées le diplomate égyptien, quant à son appui à la campagne de bombardements aériens de L’OTAN, après avoir vu des civils victimes de ces opérations.

L’OTAN admet qu’une frappe dimanche avait fait des morts parmi les civils libyens et qu’une autre, vendredi dernier, avait atteint par erreur un convoi de véhicules militaires des rebelles anti-Khadafi. L’incident de dimanche serait le résultat du mauvais fonctionnement des armes utilisées tandis que celui de vendredi était dû à une erreur d’identification des cibles, a déclaré Mike Bracken, porte-parole militaire de l’alliance.

Mike Bracken, Porte-Parole de l'OTAN

Mike Bracken, Porte-Parole de l'OTAN

Par ailleurs, L’OTAN a fait savoir mardi que l’un de ses drones (ses appareils de combat téléguidés) a disparu sur la Libye, réfutant ainsi les rapports de presse selon lesquels les forces de Kadhafi auraient abattu un hélicoptère d’attaque de l’organisation internationale. Selon M. Bracken, les opérateurs de l’OTAN ont perdu contact avec l’appareil le long de la côte centrale de la Libye et l’incident fait maintenant l’objet d’une enquête.

La France et la Grande Bretagne ont commencé à déployer des hélicoptères d’attaque dans le théâtre libyen début juin, dans le cadre de la mission dirigée par l’Organisation du Traité Atlantique Nord.

XS
SM
MD
LG