Liens d'accessibilité

Liberté de religion, mais dans le respect de l'autre, selon le pape


Le pape François

Le pape François

Le pape françois a estimé qu'il n'est pas bon de provoquer les autres en insultant leur foi.

Le pape François, faisant allusion notamment à l'attaque du siège de Charlie Hebdo le 7 janvier, a défendu la liberté d'expression jeudi. En réponse à une question des journalistes qui l’accompagnent dans sa tournée en Asie du Sud, il a estimé qu'il n'est pas bon de provoquer les autres en insultant leur foi.

Le rôle du pape est de réaffirmer « ce que l’église catholique répète depuis des siècles : que toute liberté n’est liberté que si elle s’accompagne de responsabilité », a commenté Albert Mianzoukouta, journaliste à Radio Vatican.

« Finalement, si l’église catholique accepte - de mauvais gré, mais l’accepte quand même - d’être critiquée, d’être brocardée sur la place publique, dans les média, et bien cela ne lui donne pas à elle le droit … d’en faire autant ».

Il faut savoir différencier, et c’est ce qu’a cherché à souligner le pape François, a poursuivi M. Miamzoukouta. Liberté de religion, oui, a dit le pape; liberté de croire, oui ; mais surtout liberté de reconnaitre ce qui est la sensibilité de l’autre et de ne pas s’engager dans une provocation.

XS
SM
MD
LG