Liens d'accessibilité

Libération de quatre leaders étudiants tchadiens arrêtés mardi


Au Tchad plus de 77.000 candidats toutes séries confondues composent pour le baccalauréat de l'enseignement général et technique sur toute l'étendu du territoire national. (Photo d'illustration).

Au Tchad plus de 77.000 candidats toutes séries confondues composent pour le baccalauréat de l'enseignement général et technique sur toute l'étendu du territoire national. (Photo d'illustration).

Quatre responsables de l'Union nationale des étudiants du Tchad (Unet) arrêtés mardi ont été libéré mercredi.

"Les quatre leaders des étudiants ont été libérés sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux", a précisé à l'AFP le porte-parole de la police, le colonel Paul Manga.

"Par contre, ceux qui avaient commis des actes de vandalisme lors de la manifestation de lundi seront mis à la disposition du parquet", a-t-il ajouté.

Les étudiants avaient manifesté lundi contre la décision du gouvernement de supprimer les bourses d'études, malgré l'interdiction du rassemblement décidée par le ministre de la Sécurité.

Dans certains quartiers, des étudiants avaient brûlé des pneus et brisé les vitres de certains véhicules, selon un journaliste de l'AFP.

Les manifestations sur la voie publique sont rares dans ce pays tenu d'une main de fer par le président Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 1990.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG