Liens d'accessibilité

Plus des 2/3 des réfugiés syriens vivent dans une "pauvreté extrême" au Liban


La répression a fait plusieurs milliers de morts en Syrie, notamment à Idlib et à Homs.

La répression a fait plusieurs milliers de morts en Syrie, notamment à Idlib et à Homs.

C'est ce que révèle une étude de l'ONU.

Depuis le début du conflit en Syrie voisine en mars 2011, le Liban a accueilli quelque 1,2 million de réfugiés syriens, selon des sources officielles.

L'étude "d'évaluation de la vulnérabilité des réfugiés syriens" --publiée par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et le programme alimentaire mondial (WFP)-- indique que 70% des réfugiés syriens vivent avec moins de 3,84 dollars par jour contre 49% en 2014.

"Près de 90% des réfugiés syriens au Liban sont pris aujourd'hui dans un cercle vicieux de l'endettement", souligne l'étude. "Ils empruntent pour couvrir leurs besoins de base -le loyer, l'alimentation et les soins pour la santé- car leurs ressources se sont amoindries, leur capacité à trouver du travail s'est réduite et l'aide humanitaire a diminué".

"Près d'une famille sur trois dépense au moins 400$ (365 euros) de plus que son revenu mensuel", ajoute l'étude.

En moyenne, chaque ménage dépense 493$ (450 euros) par mois contre 762$ (697 euros) en 2014, soit une baisse de 35%.

"La crise syrienne est une tragédie pour les enfants, à une échelle inimaginable, et continue d'affecter de manière significative leur protection, leur bien-être et leur développement à travers la région", souligne l'étude.

Deux-tiers des enfants âgés de moins de cinq ans ont moins de trois repas chauds par jour. Seul 3% des enfants âgés de 6 à 17 mois bénéficient d'un "régime alimentaire acceptable" tandis que "de nombreux adultes mangent moins pour s'assurer que leurs enfants soient nourris."

L'étude se base sur l'évaluation des conditions de vie de plus de 4.000 ménages de réfugiés, et plus de 100.000 visites à des familles en 2015, et a été menée en partenariat avec plusieurs ONG, notamment Action Contre la Faim et Caritas.

Le conflit en Syrie a fait plus de 250.000 morts depuis mars 2011 et des millions de personnes déplacées.


Avec AFP

XS
SM
MD
LG