Liens d'accessibilité

L’Hyperloop pour échapper aux embouteillages légendaires de la Californie


L'Hyperloop, représenté dans un dessin publié par Elon Musk

L'Hyperloop, représenté dans un dessin publié par Elon Musk

En Californie, un rêve se concrétise : celui d’échapper aux embouteillages légendaires qui paralysent les métropoles de San Francisco et Los Angeles. En effet, un projet de transport futuriste permettrait de relier les deux métropoles en 30 minutes. Soit la moitié du temps nécessaire pour aller aujourd’hui d’une ville à l’autre par avion.

Tel est l’ambitieux projet annoncé par l’entrepreneur Elon Musk, le cerveau derrière le service de paiement électronique PayPal, les voitures électriques Telsa et SpaceX, le programme spatial privé qui a récemment permis de ravitailler la Station Spatiale Internationale (ISS).

Hyperloop, son dernier projet, consisterait en un tube à basse pressurisation au sein duquel des capsules seraient propulsées grâce à un champ magnétique généré par un moteur électrique. Leur vitesse pourrait atteindre 1.100 km/heure.

Ces capsules reposeraient sur des coussins d'air pressurisés, donnant aux passagers une sensation similaire à celle d'un avion. L'air serait aspiré par un ventilateur puissant à l'avant et expulsé à l'arrière.

M. Musk s’est dit déçu par le projet de TGV en Californie, qui n’avance guère. C’est ce qui l’aurait poussé à concevoir l’Hyperloop. Le réseau coûterait moins d’un dixième du prix du TGV, estimé aujourd’hui à environ 70 milliards de dollars.

Mais M. Musk ne compte pas développer le projet lui-même. Il se contentera de mettre les plans à la disposition du public. Encore faudra-t-il que les autorités soient disposées à en profiter.
XS
SM
MD
LG