Liens d'accessibilité

L'homme d'affaires algérien Khalifa écope de 18 ans de prison


 L'ancien banquier, qui avait été le sponsor officiel de l'Olympique de Marseille, avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité en 2007

L'ancien banquier, qui avait été le sponsor officiel de l'Olympique de Marseille, avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité en 2007

Le tribunal a également ordonné la confiscation de ses biens et une amende d'un million de dinars (90.000 euros).

Un tribunal de Blida en Algérie a condamné mardi l'ancien homme d'affaires Abdelmoumene Khalifa à dix-huit ans de prison dans un nouveau procès où il était accusé d'associations de malfaiteurs, de corruption, d'abus de confiance, de faux, de détournement et de faillite frauduleuse.

Le tribunal a également ordonné la confiscation de ses biens et une amende d'un million de dinars (90.000 euros). L'ancien banquier, qui avait été le sponsor officiel de l'Olympique de Marseille au début des années 2000, avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité en 2007.

La condamnation avait été prononcée par contumace, Khalifa vivant à Londres à l'époque. Les autorités britanniques avaient procédé à son extradition vers l'Algérie en décembre 2013 où il est détenu depuis. Les autorités algériennes estiment à plus d'un milliard de dollars les pertes provoquées par les détournements de plusieurs responsables du groupe Khalifa.

Le tribunal de Blida a également condamné plusieurs autres dirigeants de la société à des peines allant de trois à dix ans d'emprisonnement pour des infractions liées à des activités bancaires. Le groupe, qui employait environ 20.000 personnes, comprenait une banque, une compagnie aérienne, deux chaînes de télévision et plusieurs sociétés dans les secteurs de la location de voitures, le bâtiment ou encore l'alimentaire.

Avec Reuters

XS
SM
MD
LG